©Lampe / lanterne Nicoln


copyright « la lampisterie de Bernard » chez l'auteur

«Nicoln» est en fait l'anagramme de Loncin, commune belge de la province de Liège(Loncin-Lez-Liège). Il s'agit du département «lanterne de signalisation» créé dans les années 1930 au sein de la S.A. D'ECLAIRAGE DES MINES ET D'OUTILLAGE INDUSTRIEL, de Loncin.

lampe lanterne nicoln 1934

lampe lanterne nicoln 1937

Au départ, elle fabrique les lampes de chantier, de chemin de fer, du type Chalwyn, en tôle et réservoir à pétrole. On peut dire que c'est les verres de couleurs qui différencient leur utilisation : bicolore c'est chemin de fer, seulement rouge c'est une routière . Les verres peuvent être rouge, blanc, orange et vert, tous construits sur le principe des lentilles de Fresnel, appelées aussi lentilles à gradins. La société anonyme d'éclairage des mines et d'outillage industriel se fournissait auprès des «Verreries Nouvelles d'Aigremont». Les lanternes Nicoln peuvent être composées de deux, trois ou quatre verres. Ceux-ci étaient, en général, marqués en relief «BELGIQUE» sur le bord renforcé.

verre marqué Belgique, de lampe lanterne nicoln

Leur cheminé peux varier de style et de hauteur. Plus tard, en 1941 (c'est marqué dessus), Nicoln signe un modèle à carbure, couleur kaki, que l'on retrouve aussi en 1942.

lampe nicoln 1941

 

Aucune information précise dans les archives ne nous indiques la raison, l'usage précis, de cette lampe. Elle semble être bien légère et fragile pour un usage militaire ( comme dit Jean Paul, les fabrications militaires de guerre avaient déjà cesser en 1941 pour les armées vaincues. ), à moins d'un luminaire de table, composé parfois d'un support, d'un abat-jour et d'une poignée.

lampe nicoln avec abat-jour

cheminée verre Val Saint Lambert pour lampe nicoln

Jean-Paul en possède une avec la cheminée clairement sérigraphiée «Fabrication belge» ( inscription attribuée normalement au Val Saint Lambert ). A noter que sur celle de 1941 de JP, on y voit chiffre romain «XI» et sur la mienne de 1941 «XII» mystère...
Sur celles d'Eric : celle de l'année 1941 a un macaron de 35mm de diamètre, chiffre romain : XI
et celle de l'année 1942 a un macaron 30mm de diamètre, chiffre romain : VI
Le mystère s'épaissit.

Page précédente     Page suivante