© « Les dessous de Floreffe » chez l'auteur.

Surprenant donc, ce soldat anglais présent à Floreffe. Était-il seul, ou avec son régiment. Noël 1918, donc l’armistice avait été signé en novembre, la guerre était terminée. Que pouvait-il faire donc là ?
Deux autres cartes postales nous indiquent l'état dans lequel l'armée allemandes avait laissé le séminaire en 1918.

C’est donc vers les archives en Angleterre qu’il fallait continuer à investiguer. Quelques recherches approfondies ont permis de repérer Whellan dans un dossier militaire. Dénommé Whelan William Léo, il serait entré dans son unité en décembre 1915. Il est possible qu’il ai suivit son unité en janvier 1916 vers l’Égypte et en février 1916 en Mésopotamie (Iraq). Des recherches supplémentaires nous ont permis de retrouver la « feuille de route » de son bataillon et ainsi déterminer sa présence à Floreffe : Du 1er décembre au 11 décembre 1918, il se trouve à Isières (près de Ath) où il effectue des entraînements. Le 12 décembre 1918, le bataillon fait marche avec le 101ème Infanterie Brigade Group et est cantonné à Soignies jusqu’au 14 à 09h10. Après, la marche se poursuit vers Houdeng – Aimeries, par la route Soignies-Roux , où il se repose jusqu’au 16. Ce jour là, à 08h45, le bataillon fait route vers la région de Courcelles, Roux via La Louvière La Hestre, Chapelle lez Herlaimont, Courcelles pour se cantonné à Sovret. De là, le 17 il fait mouvement sur la région Marcinelle – Montignies, via Monceau, Marchienne, Dampremy pour loger à Montignies sur Sambre. Le 18, direction Fosses – Sart Saint Laurent via Châtelet, Presles, Vitrival pour loger finalement à Bambois. Nouveau départ le 19 à 08h00 du matin pour arriver à 10h00 à « Floreffe sur Sambre »

Floreffe ruelle Saint Martin soldats anglais 1914 1918 1919

Franière (Floreffe) 1914 1918 1919

C’est donc le 19 décembre 1918 que Whellan et ses compagnons d’armes sont arrivés à Floreffe et de surcroît, ils sont restés jusqu’au 18 de janvier 1919. Où ont-il bien pu se loger ? rien ne nous permet de le dire, au séminaire ? d’où la présence du graffiti ? à la glacerie de Franière où il y aurait eu des prisonniers allemands ? Par contre, leur activité est renseignée : A leur arrivé jusqu’au 31 décembre, ils ont subit un programme d’entraînement, y compris des activités de détente et du sport, "le jour de noël observé comme il se doit" précise le rapport.

En fait, William Whelan était né à Liverpool en 1880. Il s'était marié à Elisabeth Whelan dont il a eu trois enfants : William (liverpool 1904 - ), Francis (Rhyll 1909 - ) et Frederick (Rhyll 1911 - ).
Il s'était installé en août 1904 à Rhyll et exerçait le métier de laveur de vitre.
Il aimait chanter dans les concerts locaux.