Lampe Mercier, lampe à étoile



De souche rhônalpine et héraultaise, ils vivaient le quotidien entre agriculture et cordonnerie. Un jour, l'un d'eux, Jean Mercier, a pris la direction du département du Rhône où, devenu ingénieur civil (Saint Etienne promo 1844), il fût Garde-Mines et directeur de l'usine de houille agglomérée de Chasse (Isère). Il a terminé sa vie comme maire de Givors en 1897, non sans avoir transmis son savoir à deux de ses fils, Léon et Joseph.


Joseph (Louis Camille) Mercier est né à Saint Etienne le 6 juillet 1863 et s'est marié avec Julie Françoise Fabre.  Ingénieur civil, constructeur électricien, représentant pour l'Est des Société universelle d'Explosif et Société lorraine d'explosifs (Briey) pour la « cheddite », la poudre comprimé, les mèches de mines, et tous les accessoires, ingénieur des mines,  Garde-Mines, directeur des mines de Tiercelet, Thil-Villerupt, secrétaire du Comité des Forges et Mines de Fer de Meurthe-et-Moselle, à Nancy, Médaille de Vermeil, Membre du Comité des Forges de l'Est, donateur au musée lorrain d'une meule en basalte trouvée avec des fragments de poteries dans un foyer de l'époque de la Têne, entre Pannes et Thiaucourt. Il est de la promotion 1887 de l'école d'ingénieur de Saint Etienne. c'est lui qui est l'inventeur de la « lampe à étoile », brevetée comme "lampe carbure à feu nu central"

 

source : Espacenet.



Habitant alors Jarville, il travail comme ingénieur chez Fabius Henrion. A l'exposition de Nancy en 1909, « Monsieur J. Mercier à Jarville, expose sur un panneau son type bien connus de lampe à acétylène Etoile. Trois modèles y figurent :
- le type ordinaire pour mineur
- le type tout en laiton pour levés de plan à la boussole
- le type aluminium pour la surveillance.
C'est trois modèles sont identiques comme formes et fonctionnement et ne diffèrent que du métal employé.



A sa mort en 1921, son épouse lui succède jusqu'à son décès en 1925.

C'est alors que ses enfants : Claude, l'ainé, Elise , René, Henri, Joseph, Marie-Odile et Jeanne, reprennent l'entreprise sous le nom de « Les enfants de J.Mercier » 


En 1957, Dominique BALOURDET rachète l'entreprise en gardant le nom « les enfants de J.Mercier ».
Celle-ci est officiellement radiée début 2000.

Madame Mercier en auto.

 

appartement mercier à Jarville 1910 .

 

ex-appartement mercier à Jarville .

 

Joseph, Yvonne, Françoise, Léon

Elise et Claude

Image pieuse du

décès de Joseph Mercier

le 31 décembre 1921 à Nancy

à l'age de 58 ans.

 

 


Suite : les enfants de J. Mercier